Interrelations entre

environnement bâti et qualité de vie

« L’environnement, avec l’ensemble des éléments naturels ou artificiels crées par l’homme, constitue le cadre de vie de l’individu. En tant qu’acteur l’individu perçoit, ressent, se représente et se projette dans « son » environnement. C’est aussi le cadre de vie de l’individu avec ses particularités, la manière dont il est investi et façonné par l’homme, qui participe de l’identité de l’individu et donne signification à son comportement. ». Ces propos développés par Moser et Weiss (2003), définissent les fondements de la psychologie environnementale. Cette discipline est à la croisée de la psychologie et de l’aménagement du cadre de vie, et étudie les relations homme-environnement.

Selon les études menées en psychologie environnementale, l’environnement est un sup- port à l’accompagnement et doit faire l’objet d’une réflexion à part entière afin de soutenir l’individu dans son autonomie, limiter les émotions négatives et les comportements inadaptés.

Une des théories majeures de la psychologie environnementale est la théorie des niveaux d’adaptation qui postule que chaque personne à un niveau optimal de stimulation à tra- vers plusieurs dimensions.

 

L’environnement matériel, mais aussi social, devient donc un déterminant important du comportement et du bien-être des individus, notamment lorsqu’il y a une déficience. C’est pourquoi il est nécessaire d’appliquer un certain nombre de principes de conception aux équipements institutionnels destinés aux enfants pour les aider à développer leur autono- mie. Quand leurs besoins augmentent, une conception flexible et adaptable les aidera à maintenir le plus haut degré de compétences et de contrôle correspondant à leurs condi- tions physiques et cognitives. (Bell, Greene, Fisher, Baum, 2001).

 

Atelier AA

SARL Atelier AA - SIRET : 818 573 099 00012 - N° d'ordre national : S21586

7 Rue du Commerce  - 34000 MONTPELLIER

agence@atelier-aa.fr - 09 83 80 48 32

©2020 -  Atelier AA - Tous droits réservés